Le rôle de l’enseignant redéfini

Employer la méthode des cas, c’est un peu se lancer dans le vide, même pour le plus expérimenté des enseignants! 

Pourquoi? Parce qu’à bien des égards, l’enseignant remet entre les mains du groupe la dynamique de l’activité, et qu’il doit s’appuyer sur les étudiantes et les étudiants pour s’assurer que l’animation atteindra la majorité des objectifs qu’il s’est fixés. En effet, peu importe le niveau de préparation de la classe, l’enseignant peut être amené à rapidement réagir, voire même parfois à improviser, afin de dynamiser une animation qui semble s’essouffler ou, au contraire, encadrer le débat qui s’enflamme ou qui s’étire. Dans un cas comme dans l’autre, la seule connaissance fine de la théorie inhérente au cas à l’étude ne sauvera pas l’enseignant. Il doit certes être en mesure de s’appuyer sur son côté rationnel afin de transmettre les notions importantes, mais aussi recourir à son instinct, à sa perception qu’il a de la situation et de son groupe, bref à son côté émotif, afin de mener ses étudiants à bon port. Voilà tout le défi de l’utilisation de la méthode des cas!  

Précédent
Suivant